Sélectionner une page

Communiqué de

Michel GUINIOT
Conseiller régional de Picardie/Nord-Pas-de-Calais
Conseiller départemental du canton Noyon-Guiscard

Nathalie JORAND
Président du groupe Rassemblement National
Conseillère départementale du canton de Noyon-Guiscard
Conseillère municipale et communautaire de Noyon

Le lancement de cette déviation, dont la programmation a été maintenue grâce à l’intervention des Conseillers départementaux du canton de Noyon, dès leur élection en 2015, auprès d’Edouard Courtial, à l’époque Président du Conseil départemental, est aujourd’hui une réalité depuis le 14 octobre dernier.

Les terrassements généraux sont en cours, Ils ont débuté en partie centrale de la déviation, entre la RD 938 et le rétablissement d’un ouvrage hydraulique au droit de Vauchelles. Ces terrassements devraient se poursuivre sur une durée d’une année environ jusqu’à la RD 934, d’une part, puis vers le giratoire de la RD 1032, dans un dernier temps.

La construction de l’ouvrage d’art principal sur la RD 938 doit démarrer en cette fin d’année pour une durée d’environ 7 mois.

Les deux giratoires, au niveau de la route du Mont Renaud et de la RD 934, seront réalisés à partir de l’été 2020.

Le planning prévisionnel, confirmé par la Présidente du Conseil départemental, prévoit une mise en service pour le 1er trimestre 2021.

Si toutefois, le chantier était soumis de manière excessive aux aléas du climat ou autres perturbations durant les travaux, la mise en circulation pourrait être décalée.

Le coût de cette déviation s’élève à plus de 13 millions d’euros

Elle sera le complément indispensable à la déviation Ribécourt-Noyon, que les Noyonnais ont attendu durant 25 années.

Elle permettra le désenclavement de notre ville, favorisera le développement économique et la tranquillité des habitants du Faubourg d’Amiens, du boulevard Charmolue et de l’avenue Jean Jaurès.