Sélectionner une page

Intervention de Nathalie JORAND
Conseillère communautaire du Pays Noyonnais
Conseillère départementale de l’Oise
au nom des élus Bleu Marine du Pays Noyonnais

CCPN – DOB 2019

Monsieur le Président, Chers collègues,

Lors du débat sur les orientations budgétaires, j’avais fait part de mon inquiétude quant à la dramatique situation financière de la CCPN et espérais que ce budget 2019 puisse redresser la barre.

Ce budget primitif 2019 nous confirme qu’il s’agit là d’un budget pour rien, superflu et stérile.

Peu importe l’origine des critiques émises quant à la gestion de la CCPN, la fuite en avant dépensière continue avec la même vitesse de croisière !

Même les multiples sirènes d’alarme de la Chambre régionale des Comptes n’y auront rien fait !

Augmentation continuelle des dépenses de fonctionnement, augmentation de la dette, stagnation des charges de personnel, augmentation des charges à caractère général !

Qu’à cela ne tienne, les prévisions de recettes issues de la fiscalité sont en hausse de 245.000€ pour 2019 ! Ceci au moment où les français réclament la décrue fiscale !

Concernant la dette, rien de nouveau sous le soleil puisque la CCPN se désendettera potentiellement de 100.000€ d’ici la fin d’année sur plus de 24,2 millions d’euros, soit une diminution de….. 0,41% du total de l’encours ! On pourrait presque en sourire si cela n’était pas si grave !

Vous annoncez un encours de la dette sous la barre des 20 millions d’euros d’ici 2022… Avec 100.000€ de désendettement pour cette année et la transformation du prêt relais d’Inovia en prêt à long terme, nous ne sommes pas près d’y arriver !

Ceci d’autant qu’à la lecture de la page 31 de votre présentation, il réapparait le pôle aquatique avec en programmation la relance de la délégation de service public. Cette annonce rend donc votre stratégie de désendettement complétement caduc !

Les habitants du Pays Noyonnais devront donc se contenter de ce budget qui ne changera rien à la situation et pour lequel nous nous opposerons ! Ils devront patienter et se mobiliser pour que l’alternative tant attendue puisse enfin remédier à ce désastre financier !