Sélectionner une page

Conseil municipal de Noyon
Budget 2019

Intervention de Nathalie JORAND
au nom du groupe Noyon Bleu Marine

 

Monsieur le Maire, Chers Collègues,

Voici donc venu ce budget 2019. Comme je le disais lors du débat sur les orientations budgétaires, nous attendions ce budget sans grands espoirs, mais force est de constater que même nos plus petits espoirs ont été rapidement douchés !

Déjà lors des orientations, nous avions relevé que la capacité de désendettement de notre ville faisait un yoyo très préoccupant.

Les charges de personnel repartent à la hausse ceci malgré d’importants transferts à la charge des 42 communes de la CCPN !

Les charges à caractère général continuent elles aussi leur inlassable progression !

Même si vous n’êtes techniquement pas responsable mais politiquement complètement, le produit des taxes pris dans la poche du contribuable augmente encore alors que les Français comme les Noyonnais réclament désespérément une décrue fiscale !

Ce budget 2019 devrait être vraisemblablement le dernier avant le renouvellement de notre conseil municipal mais aussi le dernier de votre second mandat depuis votre arrivée dans le fauteuil de maire de Noyon en 2008.

Alors cet ultime budget nous permet déjà de dresser un bilan en matière de finances de ces 11 très longues années où vous avez officié en qualité de premier magistrat de notre commune.

En étudiant vos tableaux, en regardant vos chiffres, on peut tout simplement qualifier ce bilan d’extraordinaire !

En effet, la comparaison des chiffres de 2008 à nos jours pourrait, tant ceux-ci sont hallucinants, relever de l’irréel, du magique, du surnaturel ! Mais, malheureusement, pour Noyon et les Noyonnais, tout ceci est bien réel !

Evidemment, le chiffre le plus explicite mais aussi celui qui intéresse le plus nos concitoyens puisqu’au final c’est eux qui paieront l’addition, c’est celui de la dette :
– 2008 : 15,4 millions d’euros de dette soit environ 1.000 € par habitant
– 2019 : 33,9 millions d’euros de dette soit environ 2.200 € par habitant

Comme le disait Michel Audiard : « quand on parle pognon, à partir d’un certain chiffre, tout le monde écoute ».

Vous aurez donc réussi un sacré tour de force en augmentant de plus du double la dette pesant sur les Noyonnais et qui en seront les légataires !
Voici donc ce qu’est l’héritage laissé en matière de finances après ces deux mandats !

Mais, pour être honnête, cet endettement massif ne sera pas la seule chose léguée aux Noyonnais puisque de l’action financière découle, en partie, la situation économique, sociale et sécuritaire de notre commune.

Alors, au regard de ce bilan financier mais aussi de la transformation subie par Noyon au cours de ces 11 années, je me suis demandée quelle pourrait être le devenir de notre ville si, par malheur, un troisième mandat, dans la continuité des deux premiers, devait avoir lieu.

Ainsi, Noyon, ville de Saint Médard et Saint Eloi, qui a vu Charlemagne couronné roi de Neustrie, Hugues Capet sacré roi des Francs, aujourd’hui lourdement touchée par le chômage, la pauvreté et la misère deviendrait une ville musée à ciel ouvert.

A des heures précises, pour ne pas déranger certaines activités, les guides touristiques, à l’image de ceux des villages martyrs de la Meuse, feraient visiter, non plus notre magnifique cathédrale, mais un centre-ville endormi, atone et surtout amorphe… Ils indiqueraient aux courageux visiteurs : « ici gît l’ancienne agence EDF, là une boucherie, ici il y avait une boulangerie et là-bas il y avait une belle charcuterie, etc… ».

Les visiteurs, adeptes d’un tourisme morbide ou tout simplement curieux de voir le désastre, rencontreraient des habitants, trop souvent sans emploi. Ils expliqueraient quels sont leurs loisirs, comme celui d’aller, en bus gratuit, dépenser, dans le temple de la consommation du Mont Renaud, leurs quelques allocations…

Evidemment, cette visite touristique, entre guillemets, devrait s’interrompre quelques heures avant la tombée de la nuit pour éviter tout incident… et toutes gênes du commerce illégal, nocturne et exotique !

« Noyon, ville sensations » c’est plutôt « Noyon, ville stupéfiante » !

Voici donc vers quoi notre ville pourrait aller… Evidemment, tout ceci n’est que fiction mais cela rappelle tout de même une certaine réalité de ce qu’est devenue Noyon.

Alors, face à cela, nous espérons qu’il s’agit bien de l’ultime et dernier budget de la majorité municipale auquel nous nous opposerons pour qu’enfin Noyon et les Noyonnais puissent retrouver l’emploi, la sécurité et le bien vivre à Noyon !