Sélectionner une page

Noyon, le 01 février 2019.

 

Conseil municipal de Noyon
DOB 2019

 

Intervention de Nathalie JORAND
au nom du groupe Noyon Bleu Marine

Monsieur le Maire, chers Collègues,

Je souhaite remercier les services municipaux pour leur travail et la production de ce document de qualité.

Ce débat d’orientation confirme donc ce que nous avions dénoncé lors de l’adoption du budget primitif de 2018 à savoir que notre ville croule désormais sous la dette !

En effet, avec 28,85 millions d’euros de dette notre ville atteint un peu plus de 2.000 euros de dette par habitant contre tout juste 900€ pour les communes de la même taille !!!

Je sais que vous contestez ce ratio mais s’il continue d’exister c’est qu’il a une raison d’être !

Nous sommes largement à plus du double de dette que la moyenne des communes de la même strate.

Nous comprenons le nécessaire besoin de reconstruire les écoles de notre ville, dont le financement des travaux est en partie, et je répète bien, en partie, à l’origine de l’explosion de la dette mais ce besoin de reconstruction ne date pas d’hier et il aurait dû être mieux prévu !

Vous écriviez lors du budget 2018 que la dette vous obligeait, pour continuer à faire tourner la boutique, à dégager un haut niveau d’épargne brute d’environ 3 millions d’euros !

Là encore le compte n’y est pas puisque page 19, les chiffres 2018 et 2019 font ressortir une épargne brute d’environ 2,7 millions.

Par ailleurs, le ratio de capacité de désendettement devrait tourner autour de 10 ans et demi.

Même si le seuil critique de 11 années n’est pas encore atteint, après quoi les difficultés de remboursement de la dette se profilent, il faut aussi regarder son évolution.

En effet, paradoxalement il est plus dangereux d’avoir une capacité de désendettement en forte progression, quand bien même on serait en dessous des seuils d’alerte, que d’avoir une capacité de désendettement élevée mais stabilisée.

Et c’est malheureusement le cas présent puisque la capacité de désendettement était de 7 années en 2017 et nous devrions atteindre plus de 10 années et demi en 2018.

Au chapitre des recettes fiscales et de leur dynamique, il ressort que 175.000€ supplémentaires seront donc pris dans la poche des Noyonnais simplement grâce à l’effet de la revalorisation des valeurs locatives fixée par la loi et donc votée par les députés de la majorité macroniste.

Comment s’en réjouir à l’heure où des milliers de français et des centaines de Noyonnais contestent justement cette politique fiscale qu’ils subissent et qui ne vise qu’à leur prendre un peu plus chaque année alors que leurs revenus, eux n’augmentent pas !

Dans tous les cas nous attendrons donc le budget primitif mais sans grands espoirs quant à une amélioration de la situation financière de notre ville !

Merci.