Sélectionner une page

Communiqué de presse
des élus Bleu Marine

 Trois délibérations importantes étaient à l’ordre du jour hier lors de la dernière réunion de la CCPN. Importantes non pas financièrement mais pour la démocratie et la vérité face au fonctionnement totalitaire de la CCPN et aux mensonges colportés contre les élus non affidés au président de la CCPN.

La première délibération concernait l’octroi d’un droit d’expression aux élus. Celle-ci étant la conséquence d’une décision du tribunal administratif, saisi par les élus Bleu Marine face au refus du président de la CCPN d’accorder ce droit légitime et pourtant si logique pour les élus démocrates et républicains.

La seconde délibération portait sur le mode de répartition du FPIC. Les élus Noyon Bleu Marine n’ayant pas participé à cette réunion d’hier pour ne plus être accusés de faire perdre de l’argent à la CCPN, ont donc laissé les délégués se déterminer librement. Grâce au courage de deux maires, l’option de répartition ne flouant pas les communes a pu être adoptée et les communes se partageront un peu plus de 503.000€. Après le vote, les menaces ont encore fusé envers les élus courageux ayant refusé de ce coucher.

La troisième délibération visait à arrêter les procédures pour la création d’une piscine à 16 millions d’euros faute de réponse de la région quant à la prétendue subvention de 4,7 millions d’euros annoncée par P. Deguise. Alors que le Président de la région de l’époque avait déclaré, en avril 2016, qu’il ne s’était jamais engagé, les élus Bleu Marine avait dénoncé cette tromperie. Cette délibération confirme donc leurs propos ! Il aura fallu attendre plus de deux ans pour que la vérité voit enfin le jour sur ce sujet.

Jeudi soir, un air de liberté et de démocratie a soufflé sur la réunion de la CCPN. Espérons que cette brise devienne tempête à l’image de celle qui font tomber les despotes !